Siemens Gamesa dévoile le premier système de stockage d’énergie électrothermique au monde

Siemens Gamesa Renewable Energy a mis en service le premier système de stockage d’énergie électrothermique au monde (ETES), qui permet de stocker de grandes quantités d’énergie de manière rentable, en découplant la production et l’utilisation de l’électricité. La technologie de stockage innovante est la clé de la prochaine étape de la transition énergétique, selon un communiqué de presse du fabricant d’éoliennes et du fournisseur de services d’énergie éolienne basé en Espagne.

L’installation pilote de stockage de chaleur de Siemens Gamesa, inaugurée le 12 juin à Hambourg (Allemagne), contient environ 1 000 tonnes de roches volcaniques servant de moyen de stockage de l’électricité extraite du réseau à 750 ° C. Lorsque la demande atteint un pic, le système de stockage d’énergie électrothermique utilise une turbine à vapeur conventionnelle pour convertir l’énergie stockée en électricité.

L’usine pilote peut stocker jusqu’à 130 MWh d’énergie thermique pendant une semaine, mais Siemens Gamesa envisage d’utiliser sa technologie de stockage dans des projets commerciaux et d’augmenter sa capacité de stockage et sa puissance.

L’objectif est de stocker l’énergie dans un avenir proche de plusieurs gigawattheures (GWh). Un gigawattheure équivaut à la consommation d’électricité quotidienne d’environ 50 000 ménages.
Une nouvelle technologie pour stimuler l’expansion des énergies renouvelables et la transition énergétique

Cette nouvelle technologie, qui réduit les coûts de stockage de grandes capacités à une fraction des dépenses nécessaires au stockage de batteries, constitue un élément de base pour la poursuite de l’expansion des énergies renouvelables et le succès de la transition énergétique, selon Markus Tacke, PDG de Siemens Gamesa.

Cette technologie innovante permet également de convertir les centrales électriques conventionnelles déclassées en installations de stockage écologiques (option de deuxième vie), selon le site Web de Siemens Gamesa.

Le groupe énergétique allemand Hamburg Energie est l’un des partenaires du projet et est responsable de la commercialisation de l’énergie stockée sur le marché de l’électricité. Le projet est financé par le ministère fédéral allemand des Affaires économiques et de l’Énergie, selon le communiqué de presse.

Siemens Gamesa a été créée à la suite d’une fusion entre l’Allemand Siemens Wind Power et l’Espagnol Gamesa en 2017, selon le site Web de la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *