Le Maroc devrait abriter la plus grande usine de dessalement d’Afrique

Le projet est situé dans la ville méridionale d’Agadir, la dixième plus grande ville du Maroc par sa population, comptant plus de 450 000 habitants.
Le Maroc construit actuellement la plus grande station de dessalement d’eau de mer d’Afrique, qui devrait être opérationnelle d’ici 2021.

Le projet est situé dans la ville méridionale d’Agadir, la dixième plus grande ville du Maroc par sa population, comptant plus de 450 000 habitants.

L’usine devrait commencer à produire 275 000 mètres cubes d’eau dessalée par jour, avec une production maximale plafonnée à 450 000 mètres cubes par jour et à pleine fonctionnalité. Dans la première phase, l’objectif est de fournir de l’eau potable aux 2,3 millions d’habitants de la région de Souss-Massa. Au cours de la deuxième phase, la station irriguera une zone agricole considérable, dont 15 000 hectares seraient situés dans la région de Chtouka Ait Baha.

L’agriculture est un pilier de Souss-Massa, avec sa capitale, Agadir, réputée pour sa sardine et son port touristique, raison pour laquelle le gouvernement a choisi cet emplacement. C’est aussi pourquoi les pisciculteurs et autres transformateurs de produits agricoles sont ravis de contribuer.

Bien que le projet coûte environ 4 milliards de dirhams aux financiers, les agriculteurs ont ajouté 10 000 dirhams aux fonds, en échange d’une offre gouvernementale à prix réduit sur les futures ventes d’eau dessalée.

En 2017, le ministre marocain de l’Économie et des Finances, Mohamed Boussaid, et le ministre de l’Agriculture, Aziz Akhannouch, avaient signé les conventions initiant la construction.

Le comté avait ensuite confié le projet à Abengoa, une société mondiale de biotechnologie qui est également « spécialisée dans la conception et la construction d’installations de dessalement et de traitement de l’eau ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *