Emmerson: nouveau potentiel de revenus pour un projet de potasse au Maroc

La société de développement de la potasse Emmerson Plc a réalisé une évaluation économique préliminaire des ventes potentielles de sous-produit de sel de déneigement issu de son projet de potasse Khemisset, détenu à 100%.

L’étude interne a montré qu’il était possible de commercialiser le sel sur le marché américain du dégivrage sur la côte est des États-Unis de manière compétitive, offrant des marges intéressantes, car le sel était un sous-produit de la production de potasse, les avantages en termes de localisation du projet et l’infrastructure remarquable au Maroc.

On estime que Khemisset produit plus de 4,6 Mt / kg de sel de qualité supérieure en tant que sous-produit de ses activités liées à la potasse et, par le biais de sa vente en tant que sous-produit d’un volume conservateur de 1 Mt / lb sur le grand marché américain du sel de déglaçage, il sur la base des prix historiques des sels de déglaçage aux États-Unis.

Les marges de trésorerie provenant du projet seraient de l’ordre de 40%.

La VAN10 après impôt augmente pour atteindre 266 millions de dollars en supposant que 2 Mtpa de ventes de sel

Avec des besoins en capital initiaux de seulement 12 millions de dollars, y compris une réserve pour éventualités de 30%, il s’agit d’une excellente opportunité pour le marché américain estimé à plus de 10 Mtpa.

Le projet contribue fortement à la VAN10 de 1,14 milliard de dollars après impôt de Khemisset, déjà impayée, en supposant des prévisions du prix de la potasse de l’expert de l’industrie.

À ce stade, des discussions de partenariat sont déjà en cours avec des groupes appropriés possédant une grande expertise du marché du sel afin de libérer de la valeur de cette source de revenus potentielle supplémentaire.

Les prochaines étapes comprennent de nouvelles études de marché détaillées, une révision des spécifications de produits et une intégration à la conception des processus du projet Khemisset.

Hayden Locke, PDG d’Emmerson, a déclaré:

« La PEA montre un fort potentiel pour une activité de sous-produit viable vendant du sel de Khemisset sur le grand marché américain du sel de déglaçage. »

« Le marché américain des sels de déglaçage de la côte est des États-Unis provient principalement du Chili, du Mexique et du Maroc, et notre analyse montre que nous disposons d’un avantage considérable en matière de transport et de logistique, ce qui permettra à nos ventes de sel d’être compétitives sur ce vaste marché. »

En ce qui concerne le projet Khemisset lui-même continue à progresser rapidement et est en bonne voie de réaliser l’étude de faisabilité au premier semestre 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *